Le Mexique s’expose à Paris : Xochicalco, Léon Méhédin et l’exposition universelle de 1867

Christiane Demeulenaere-Douyère

Résumé


En 1867, autour du Palais elliptique, construit par Jean-Baptiste Krantz, sur le Champ de Mars, qui accueille les produits présentés à l’exposition universelle qui se tient alors à Paris, les visiteurs découvrent, un vaste Parc, dont les allées leur réservent mille surprises. L’une de ces merveilles est le temple de Xochicalco, dont le nom est étroitement lié à la Commission scientifique du Mexique et, plus particulièrement, à l’un de ses membres, Léon Méhédin. Celui-ci y présente au public, moyennant un prix d’entrée, une exposition personnelle constituée à partir de ses propres collections.
À partir des sources conservées aux Archives nationales (Paris), l’article se propose de resituer le projet de Léon Méhédin à la fois dans sa propre carrière et dans l’actualité intellectuelle de son temps et de montrer comment, au-delà de son aventure personnelle, Méhédin fit œuvre de vulgarisateur en présentant pour la première fois à un très large public de non-spécialistes un témoignage impressionnant des civilisations précolombiennes.

Texte intégral :

PDF illustr.


 
ISSN 1957-7273     © Association HISTOIRE(S) de l'Amérique latine.