L'Église catholique face à la construction du chemin de fer transandin en Équateur : de la polémique au consensus, 1897-1908

Alexis Gabriel Medina

Résumé


Le chemin de fer transandin, construit sous la Révolution libérale, reliant les deux principales villes de l'Équateur, Guayaquil et Quito, fait l'objet de virulentes attaques de la part de l'Église catholique, principale adversaire des libéraux, pendant presque toute la période de construction, de 1897 à 1908. L'incompatibilité entre la vision du monde des libéraux et celle de l'Église catholique pousse cette dernière à combattre le nouveau régime libéral sur tous les fronts, y compris sur celui de la voie ferrée. Une minorité modérée, sous la houlette de l'évêque d’Ibarra, González Suárez, soutient pourtant le projet et s’affirme progressivement jusqu’à prendre la tête de l'Église catholique. Ce retournement de situation explique le ralliement de l'Église au chemin de fer à l'approche de son inauguration, en 1908.

Texte intégral :

PDF


 
ISSN 1957-7273     © Association HISTOIRE(S) de l'Amérique latine.