De l’artisanat local à l’émigration internationale. Une histoire de la pluriactivité paysanne dans les Andes équatoriennes

Nasser Rebaï

Résumé


Dans les Andes équatoriennes, la pluriactivité est depuis longtemps un trait caractéristique des groupes paysans. Depuis l’époque coloniale, la recherche de revenus extra-agricoles pour assurer leur subsistance a en effet conduit nombre d’hommes et de femmes à s’adapter en permanence aux aléas de l’économie nationale. Ainsi, des activités artisanales, pratiquées localement, à l’émigration internationale, qui s’est développée au cours des dernières décennies, les paysans n’ont eu de cesse de s’ouvrir progressivement au reste du monde, à l’image de ceux de la paroisse Octavio Cordero Palacios, située dans la région de Cuenca, que ce texte prend comme exemples, en retraçant leur trajectoire au cours des deux derniers siècles.

Texte intégral :

PDF


 
ISSN 1957-7273     © Association HISTOIRE(S) de l'Amérique latine.