Martínez Martínez (María del Carmen), Desde la otra orilla, Cartas de Indias en el Archivo de la Real Chancillería de Valladolid (siglos XVI-XVIII), León, universidad de León, 2007, 759 p.


Compte rendu par Bernard Lavallé


L’intérêt pour les correspondances privées est bien connu et s’est affirmé au cours des dernières décennies. Elles apportent souvent un autre regard sur l’Histoire, souvent au prix d’une rigoureuse sélection dans le matériau.

Le présent ouvrage publie ainsi 277 lettres conservées dans les archives de la chancillería de Valladolid, et toutes liées d’une façon ou d’une autre à l’Amérique. Quarante neuf ont été écrites en Espagne, l’essentiel, 227, l’ont été en Amérique. Du point de vue géographique, 90 viennent du Mexique, 11 d’Amérique centrale, 15 de Nouvelle-Grenade, 100 du Pérou et 15 d’autres régions du Nouveau Monde. Du point de vue chronologique, le XVIII° siècle est le mieux représenté avec quelque cent cinquante lettres, viennent ensuite le XVI° (64) et le XVII° (25).

Pour ce qui est des sujets abordés, comme il est de règle en pareil cas pas de ligne directrice, les thèmes les plus divers s’y rencontrent, mais c’est surtout dans le domaine des sensibilités, de l’intimité familiale et de la culture moyenne de l’époque que ces lettres semblent avoir un avenir d’exploitation historique.



 
ISSN 1957-7273     © Association HISTOIRE(S) de l'Amérique latine.