La formation des enseignants au Brésil : un bilan des politiques éducatives

Ione Ribeiro Valle, Leda Scheibe, Vera Lucia Gaspar da Silva

Résumé


Nous partons d’une question centrale : le champ de recherche sur l’éducation est toujours très peu exploré au Brésil, que ce soit en raison de la complexité du système national d’éducation (fragmenté en réseaux public, privé, fédéral, d’état et communal), ou parce que des replis pragmatiques semblent s’opposer aux avancées légales de la politique éducative. Ce travail analyse la formation des enseignants du primaire au Brésil, dans la perspective des politiques éducatives, développées au XXe siècle. L’histoire de cette formation se singularise par une diversité d’enjeux, souvent contradictoires, présents dans la constitution du système national d’éducation, qui cherche en permanence les conditions favorables à la qualification et à la mise en valeur professionnelles. Trois phases se détachent dans le mouvement de formation des enseignants. La première commence durant l’Empire, mais se renforce lors de la République (1889) et se prolonge jusqu’à la fin des années 1950. Elle est centrée sur une formation de niveau moyen. La deuxième se prolonge jusqu’aux années 1980, selon une conception techniciste de formation professionnelle. La troisième phase apparaît avec l’installation de la Nouvelle République (1985) : elle priorise un modèle de formation de niveau supérieur pour l’enseignement primaire.

Texte intégral :

PDF


 
ISSN 1957-7273     © Association HISTOIRE(S) de l'Amérique latine.