Ernest Charton, les voyageurs et la pintura costumbrista en Équateur : une histoire interactive au XIXe siècle

Pascal Riviale

Résumé


En 2010 le musée du quai Branly a fait l'acquisition d'un album d'aquarelles, que l'on peut dater du milieu ou du troisième quart du XIXe siècle, représentant des personnages équatoriens. Les sujets illustrés et leur manière nous ont un temps laissé penser qu'il pouvait s'agir d'aquarelles réalisées par Ernest Charton, artiste voyageur français dont l’œuvre demeure mal connue et rarement identifiée formellement, néanmoins cette proposition d'attribution doit être aujourd'hui abandonnée. Il s'agit d'un nouvel exemple d'une ample production iconographique généralement anonyme, œuvre de divers artistes équatoriens ou peut-être aussi européens, qui s'est développée durant quelques décennies en reprenant scrupuleusement les mêmes thématiques et les mêmes codes iconographiques.

Texte intégral :

PDF


 
ISSN 1957-7273     © Association HISTOIRE(S) de l'Amérique latine.