La patrimonialisation de la consécration de l’Équateur au Sacré Cœur de Jésus pendant la période progressiste (1883-1895)

Alexis Medina

Résumé


L’Équateur est officiellement consacré au Sacré Cœur de Jésus en 1873 par le président García Moreno. Cette consécration permet de définir, durant la période du progressisme (1883-1895), les Équatoriens comme un peuple élu à l’instar du peuple d’Israël, un peuple appelé à devenir le fer de lance de la préservation d’un catholicisme pensé comme le fondement de l’identité nationale. Cette patrimonialisation du Sagrado Corazón de Jesús se produit au moment même où apparaissent les premiers signes d’une sécularisation certes timide, mais annonciatrice du grand bouleversement que sera la Révolution libérale et laïque (1895-1912). Cette communication invite à penser le patrimoine comme l’instrument d’une stratégie idéologique à caractère conservateur, au service de la préservation d’un idéal d’une nation « pure » mais vécue comme menacée et fragile.

Texte intégral :

PDF


 
ISSN 1957-7273     © Association HISTOIRE(S) de l'Amérique latine.